Mon projet de film est sur Ulule ! Et ce sera le premier long métrage francophone en un seul plan séquence. Et avec Jean-Claude Dreyfus. Eh ouais !

Mot-clef du jour : « les plus beau garcons en france »

En fait, il y est même depuis 15 jours mais, comme j’ai un peu harcelé mes contacts FaceBook  avec ça, et que mes notes de blog sont publiées sur FaceBook, je voulais attendre un peu pour poster ici.

Et puis, la campagne a bien démarré : 1/3 du premier pallier en deux jours, 80% en un peu plus d’une semaine, pas un seul jour sans ne serait-ce qu’un petit don… Là, il ne nous manque plus que 210€ pour atteindre cet objectif minimum.

L’objectif à partir duquel on peut, entre cette campagne, quelques aides et un peu de « love money », tourner en se serrant la ceinture.

Et on commence à se demander si on ne peut pas viser plus haut.

En réalité, on l’avait prévu dès le début : à 5000€ on investit dans plus de matériel pour se faciliter énormément les conditions de tournage… A 11000€ on a une BO dédiée, par l’Orkestar Salijevic, interprètes d’Underground, d’Emir Kusturica !

Et à 15000€, on peut vraiment envisager de grandes choses : une équipe plus conséquente, une meilleure rémunération des artistes et techniciens qui sont pour l’instant au minimum syndical, l’inscription aux plus grands festivals…

Ce film, c’est pour mon conjoint acteur réalisateur et moi, l’aboutissement de près de 10 ans de travail.
10 ans de galères, avec deux projets acceptés par des productions, des acteurs renommés au casting, et un échec face au mur des financiers. Pas assez manichéen, pas assez familial, pas assez « premier film ».
10 ans de bataille contre l’omerta d’un milieu qui rejette de toute sa puissance ceux qui ne sont pas des enfants de la balle.
10 ans qui ont plusieurs fois failli nous détruire, mais sans jamais y parvenir.
Parce qu’on ne veut pas être des stars, on ne veut pas de paillettes et de glamour.
On veut faire notre métier.
Et personne ne nous en empêchera.

Aujourd’hui, on peut enfin l’affirmer : ce film se tournera.

On espère qu’il sera distribué. Que les gens en parleront autour d’eux. Qu’ils apprécieront le challenge que constitue 1h30 de film en temps réel sans la moindre coupe, mais qu’ils verront également que ce défi n’est pas juste là pour tenter le buzz. Qu’il est au service de l’histoire, et que c’est un putain de bon scénario, avec des acteurs formidables.

On va faire un très bon film.

Et, du coup, j’écris ce message pour deux raisons :

– Vous demander, amis lecteurs, de jeter un oeil à la page du film. D’y mettre quelques sous si ça vous tente, même une mini-somme (vous ne serez pas les premiers et on remercie de tout cœur TOUS nos contributeurs), d’en parler autour de vous.

Remercier chaleureusement tous ceux qui nous ont aidés jusque là.

Il nous reste 74 jours pour espérer approcher les 10 000€. Ca peut paraître beaucoup, mais, en crowdfunding comme ailleurs, c’est le succès qui appelle le succès.

Et notre premier pallier de 3000€ atteint pour Noël, ce serait un chouette succès, non ?

Plus que 210€ pour ça.

Vous nous aidez ?

Très bonnes fêtes à vous.

Dire un truc.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *